Ambra Senatore

L’humain traverse toute mes pièces.
Je cherche une danse qui rencontre les gens et propose une relation humaine, laissant place à la fragilité, au doute, au sens critique, au partage et à l’humour.

BIOGRAPHIE


Chorégraphe et performeuse Ambra Senatore est née à Turin en 1976.

Elle se forme avec différents chorégraphes et collabore avec Jean-Claude Gallotta, Giorgio Rossi, Raffaella Giordano, Georges Lavaudant, Roberto Castello, Antonio Tagliarini.


A la fin des années 90, elle commence à créer des pièces en collaboration avec d’autres auteurs (Reminda-remoda, Un po’io un po’tu, Silenzio) puis termine un doctorat sur la danse contemporaine (2004) avant d’enseigner l’histoire de la danse à Milan.

De 2004 et 2009, elle axe ses recherches chorégraphiques sur des soli qu’elle interprète : EDA-solo, Merce, Informazioni Utili, Altro piccolo progetto domestico, Maglie, avant de passer à des pièce de groupe : Passo (2010), A Posto (2011) et John (2012).

2012 marque l’année de création de sa compagnie EDA, basée à Besançon. Nos amours bêtes (2013), sa première pièce jeune public produite par le théâtre Am Stram Gram, est suivie d’Aringa Rossa (2014), le solo In Piccolo (2014) et sa série performative Petites briques (2015). Dernièrement, elle a créé une nouvelle pièce jeune public Quante Storie en miroir avec Loïc Touzé, dans un programme porté par Le Gymnase CDC, Au pied de la lettre.


Jamais déconnectée, ni aride, sa chorégraphie oscille entre danse théâtre et arts visuels, explore les frontières entre fiction et réalité, entre le dedans et le dehors. Ambra Senatore travaille sur la dynamique du mouvement dansé nourri d’éléments de théâtralité, d’actions et de gestes quotidiens, en explorant la construction d’une dramaturgie qui passe par l’action et la présence des corps. Une danse pour rapprocher, vibrer, décaler.